Une jeune pour l’océan à la COP23

Claire Bertin, qui travaille à lInstitut Océanographique Paul Ricard, a profité de sa présence à la COP23 pour faire entendre la voix de la jeunesse. Elle répond ici à nos questions sur cet évènement.  

23559492_1253051621467318_7732464108904725906_n.jpg
#OceanforClimate  ©Claire Bertin

Claire, cela fait maintenant 3 ans que tu te rends aux COP. As-tu constaté une différence, une amélioration dans la prise en compte de l’avis de la jeunesse dans les discussions ?

“J’ai le sentiment que la jeunesse est de plus en plus impliquée et avec elle de l’énergie, de belles initiatives et le souhait d’être plus dans le concret.”

Comment la thématique océan a-t-elle émergée lors des COP ?

“Il a fallu attendre vingt-et-une COP pour que l’océan soit enfin reconnu dans son rôle de puits de carbone, et c’est notamment grâce à l’action de la Plateforme Océan et Climat que les relations entre océan et climat ont été prises en compte.”

Dans cette dernière COP, qu’as-tu fait en particulier ? Avec quels groupes ou acteurs as-tu le plus travaillé ?

“Les quelques jours passés à la COP m’ont permis de rencontrer des nouveaux acteurs, d’échanger auprès des acteurs de l’océan et d’observer comme la science avance rapidement pour apporter des éléments aux décideurs politiques.  Je suis également intervenue lors du working group (WG) oceans de YOUNGO et d’une session informelle sur l’Ocean Pathway Partnership qui sera lancé par Fidji à l’issue de la COP23.”

Quels ont été les résultats obtenus à l’issus de ces réflexions ? Et quelles sont les perspectives à entrevoir pour la jeunesse ?

“Les îles Fidji, en tant que petit État insulaire, ont mis l’océan au cœur de leurs préoccupations et lancent l’Ocean Pathway Partnership. Ce projet a pour objectif d’inclure pleinement l’océan dans les processus de la CCNUCC et la protection du milieu pour que celui-ci puisse jouer son rôle de régulateur du climat”

Pourrais-tu résumer en quelques mots le rôle des jeunes à la COP, et l’importance du rôle de l’océan dans les années à venir ?

“Je souhaite mettre en avant 2 points importants :

  • Pour la première fois un groupe de travail (WG) océans a été crée au sein de YOUNGO, UNFCCC observer constituency of youth non-governmental organizations, et qui a donc un accès direct et officiel lors des COP.
  • Par ailleurs les NDC (Contributions volontaires des Etats) ne sont pas assez ambitieuses et pour atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris, l’océan, du fait de son lien étroit avec le climat, doit mieux être intégré.”

“Des avancées notables ont été réalisées mais de nombreux défis sont encore à relever. C’est en partie à notre génération de relever ce challenge !”

vagues

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s